FRANC-LR

franclr

Fédération des Radios Associatives Non commerciales du Languedoc Roussillon (FRANCLR) : http://www.franclr.fr

Les radios associatives représentent une composante essentielle de la diversité culturelle et médiatique en France.
Elles rendent visible, par leur mission de communication sociale de proximité, la diversité des régions et des territoires français.
Elles apportent un concours essentiel et au développement local. Elles contribuent, pour une part déterminante au pluralisme, à la diversité culturelle et à la liberté d’expression.

Au niveau national, près de 700 radios associatives en France sont détentrices d’un tiers de la ressource hertzienne en FM, elles réalisent 3 % d’audience dont 19 % en zone rurale soit un million d’auditeurs chaque jour en zone urbaine et un million dans nos campagnes.
Elles emploient 3.000 salariés sur les 5 800 employés au total dans la branche de la radiodiffusion privée (représentant le plus grand volume de salariés de la radiodiffusion privée) et comptent douze mille bénévoles.

Dans ce paysage, l’histoire des radios de la région Languedoc-Roussillon et de leur fédération est exemplaire du passage de l’initiative individuelle à l’action collective, organisée et solidaire.

C’est en 1978 que les premières radios pirates ont vu le jour à Montpellier.
Devenues radios libres en 1981, les radios associatives du Languedoc Roussillon se sont dotées d’une représentation fédérale dès 1982.

En 1990, à la faveur de l’appel à candidature lancé par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), la Fédération décide de son actuelle dénomination, la FRANC-LR, et contribue de manière décisive aux autorisations successives de tous ses membres jusqu’en 2022.

Dès 1990, la FRANC-LR a participé activement à la création de l’actuelle Confédération Nationale des Radios Associatives (C.N.R.A.).
Ses représentants y ont statut d’administrateurs.
Isabelle Bourdais a été élue Présidente en 2010.
Elle a pris le relais de notre Président, J.Paul Gambier, qui y siège désormais comme membre du Bureau – délégué aux Relations Internationales, après en avoir été Président à plusieurs reprises.

De 1999 à 2002, notre Président a représenté les radios associatives au Conseil National de la Vie Associative (C.N.V.A.) et y a été élu par ses pairs au Bureau.
De 1992 à 2001 et depuis 2004, J.Paul gambier puis Isabelle Bourdais ont siégé parmi les représentants de radios associatives à la Commission du Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique (F.S.E.R.).

La FRANC-LR mène une action à caractère syndical visant à défendre les valeurs citoyennes des radios libres.
A ce titre elle est à l’origine de la Charte des Radios Citoyennes (1996) et a contribué à la reconnaissance, par la Loi sur l’audiovisuel de 1999, d’un secteur de la  » communication sociale de proximité  » distinct du service public comme de la communication marchande. Elle défend les intérêts professionnels des radios non commerciales devant toutes les instances et partenaires du secteur.

Au niveau régional, elle représente 120 emplois permanents et 1.200 bénévoles actifs.
La FRANC-LR se bat pour le développement de leurs emplois, la formation professionnelle des salariés, la formation et la valorisation des acquis de l’expérience des bénévoles.

La FRANC-LR est membre de la CPCA-LR (Conférence Permanente des Coordinations Associatives en Languedoc-Roussillon) et de la CRESS-LR (Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire Languedoc-Roussillon).
La FRANC-LR est par ailleurs membre associé du COREPS Languedoc-Roussillon (Comité Régional des Professions du Spectacles).

Quelques actualités concernant la FRANC-LR :

Les commentaires sont fermés